Tous les articles par admin

Pilsen – championnats du monde 2014

 

Fin Août 2014, dix ans après le premier championnat du monde de Footbike, la république accueillait à nouveaux la crème des pousseurs mondiaux pour qu’ils déterminent leurs champions.

Quatre épreuves au programme :
– Sprint
-Critérium
– Relais
– Endurance

Pour la France, le week-end, veille de rentrée scolaire n’était pas la plus simple. Deux clubs ont envoyés des participants,

Trot’In Lyon
Yohann et Jean-Charles

DSCN0828

 

Christophe

DSCN0856

 

Footbike Team 44
Avec Serge, Christophe et Marie France

DSCN0925

Claude l’Avignonnais devrait rapidement rejoindre le Trot’In LyonDSCN0843

Vendredi : Critériuml
C’est dans un village à unedizaine de kilomètre de pilsen, Mesto, qu’était organisé cette première épreuve. Avec un circuit court, technique (beaucoup de virages serrés) et une météo très pluvieuse, les organisateurs ont modifiés les plannings en splittant les catégories les plus nombreuses (hommes vétérants, masters séniors).

Chez les femmes séniors c’est rosanne Reijne qui bouclé les 6 tours la première s’imposant dès cette première course, comme la patronne incontestable.

Marie-France remporte la victoire chez les vétérantes.

Chez les hommes, ce sont les vétérans qui se sont élancés les premiers : Là aussi, même si serge fait une belle course, Peter Groenvelt (NED) surclasse haut la main la concurrence. Hannu Vierikko fait également parti de la course, avec en prime l’utilisation de son nouveau kickbike en 2×700.

Vient enfin les seniors, masters : parmi les prétendants, il faut noter la présence de Alpo Kuusisto, Kai immonen, Michal kulka, jan vlasek, Marek kadlek, christian inversen pour les plus connus.

Après un démmarrage ultra rapide, la chute de Christian en tête puis de Marek, laisseront l’explication final se faire au profit d’Alpo.DSCN0788

Relais :

Samedi : Sprint

Alors que dans les deux derniers championnats du monde de 2010 et 2012 les sprints avaient lieu sur des stades d’athlétisme sur une distance de 400m, les organisateurs avaient choisis un terrain un peu plus exotique avec une boucle de 900m avec pont en pavé pour les qualifications.
Les eries quant à ellles, se déroulent sur deux tours de 400m avec des virage serrés : spectacle assuré, même si de l’avis général, cette épreuve était plus du « short track » voire du « four cross » que du sprint.

La video de Pavel résume le mieux la belle ambiance de cete journée ensoleillée et riche de chute et dérapages

Yohann, qualifié en final junior chutera très lourdement alors qu’il était en tête, il finira le week-end en béquille et profitera d’une visite à l’hôpital local.DSCN0912

Dimanche : endurance

Le circuit reprend un tracé régulièrement utilisé à pilsen : il s’agit un circuit en Y qui alterne entre longues montées et évidemment longues descentes, la vitesse peut être importante, hannu vierikko, ce souvient avoir atteint le 99km en 2006 sur terrain sec. Mais ce dimanche matin, il pleut. Les femmes partent pour 3 tours de 9 km, les hommes en auront 4 à boucler.

Chez les femmes, rosanne finira sont carton plein sur ces championnats, Marie-France s’impose comme la vétérante du moment.
Chez les hommes, serge fera une très belle course, mais ce sont bien les meilleurs kickers qui ont défendus leur place : alpo ne resistera pas à la puissance de michal kulka, qui connait parfaitement ayant tout les deux parcourus l’ensemble des étapes du tour de France cycliste.

L’arrivée :

final

 

Christophe Ramé : première participation à une course IKSA : très prometeur

DSCN0785 serge1

Championnats du Monde 2014

Les championnats du Monde de Footbike ont lieu à Pilsen en République tchèque du 29 au 31 Août 2014.

Les inscriptions sont gérées par les associations nationales. Pour la France, c’est donc l’AFTS qui centralise les inscriptions.

Date limite d’inscription : 2 Août 2014

Pour s’inscrire merci d’envoyer un mail à contact@afts.fr avec :
– Nom
-Prénom
-Date de Naissance
-épreuves souhaitées
-options souhaitées

Programme :

Jeudi 28 Août 2014 :
Accueil des participants à partir de 15h au camp de base

Vendredi 29 Août 2014

Sprints 600 – 900m, revetement du circuit : asphalt (circuit urbain), dérapage autorisés

Relais sur le circuit urbain

Les deux courses se passent à  Město Touškov

Samedi 30 Août
Criterium 15km – circuit dans le centre de Pilsen
Party

Dimanche 31 Août
Course longue, Pilsen Košutka (well known Ypsilon hilly track)

Final lunch et cérémonie de fin d’évènement

*******************

Les paiements se font sur place en couronne tchèque. Le taux de conversion est d’environ 25 couronnes pour 1 euro. 

Droits d’entrée – 30€ (courses et puces de chronométrage seulement)
Caution pour la puce – 20€ (seulement en couronnes tchèques)

Options

Nuitée en gymnase – 2€
Nuitée en Hotel – 8€

Breakfasts – 2,8€ (bread, roll, cake, butter, margarine, ham, sliced cheese, egg, cereals, jam, coffee, milk, tea)
Lunch Vendredi – 3,6€ (soup: beef broth with vegetable, pasta salad with chicken meat)
Dinner Friday – 3,6€ (pasta salad with chicken meat or pork/chicken slice with rice, dessert)
Lunch Samedi – 5,4€ (soup, pork steak with potatoes and vegetable or grilled chicken slice with vegetable and baguette/rice)
Buffet dinner Samedi – 8,8€ (cold and warm dishes, salad bar, side dishes, delicatessen, desserts)
Lunch Dimanche – 4,8€ (grilled pork/chicken steak with bread and vegetables, beer or water)
T-shirt – 6€
Bus Vendredi (retour) – 2,4€
Visite de la Brasserie – 7,6€ adultes, 4€ enfants

 

 

 

 

La Martinière

FOOTBIKE TEAM 44 organise sa première randonnée 2014 sur les bords du canal de la Martinière le 26 janvier à 9h30.
Départ à « Quai vert »
 sur la commune de Frossay (Loire-Atlantique).
Pour rappel, les sorties s’adressent au membres de FOOTBIKE TEAM 44  mais sont gratuites lorsqu’il s’agit d’une initiation. Venez donc nombreux avec vos vélos, nous nous échangerons nos montures et adapterons les distances  et intensités en fonction de vos capacités.

Tel: 0607575837

Sortie Trot’In Lyon du 12 Janvier

Ce matin, frais 2° et brouillard : nous partons avec Jean-Luc, Anne, et Jeanré pour un « tour du lac  » environ 10km : tranquillement en discutant de tout et de rien,

vers la fin surprise, le niveau des eaux est haut et le tour n’est plus possible, cependant, Bernard nous attend donc : on enlève les chaussettes :

Nous retrouvons Bernard qui baptise sa nouvelle trott : petit bizutage oblige : un aller et retour vers le tunnel de la X-rousse :

la fréquentation du tunnel est élevée, le moindre arrêt se transforme en stand d’information sur la pratique du pédicycle.

28km pour Bernard et sa première sortie : il va avoir une après-midi calme Very Happy

Le principe d’une sortie systématique lors du deuxième dimanche du mois semble partagé.

A vos agendas les gones : le 9 février c’est trott

 

kickfrance 2013

Lundi 1er Juillet 2013 : NICE – 26 km

Départ de la troupe ce matin de Calvi. Les trois premières étapes Corse se sont déroulées. Aujourd’hui c’est presque une journée de détente avec suivi du Tour officiel et reconnaissance des 26km du CLM par équipe de demain. Cette journée de repos, seulement 26 km leur a permis de se remettre de l’étape d’hier, ou ils ont souffert de la chaleur.

Photo de l’arrivée à Nice

Dimanche 30 Juin 2013 : Ajaccio-Calvi : 145 km


 

Dernière étape Corse : Alors que beaucoups ni croyaient pas, ils ont parfaitement gérés ces 500 premiers kilomètres du tour 2013.

Samedi 29 Juin 2013 : Bastia – Ajaccio : 156 km

Vendredi 28 juin 2013 : Porto-Vecchio / Bastia : 213 km

Après plus de 6 mois de préparation, c’est enfin le départ pour nos 6 Pédicyclistes.

 

 


Le Tour de France a déjà écrit, au cours de ses 99 éditions, un nombre infini d’histoires et d’anecdotes. Pour son centenaire, quatre Tchèques, un Finlandais et un Néerlandais veulent enrichir cette collection en effectuant la totalité de son parcours… en pédicycle

«Ce sera la première tentative historique de boucler le Tour de France en trottinette et aussi le plus grand défi sportif de notre vie», confie le père du projet Vaclav Liska, ancien athlète devenu acteur de théâtre et surtout un grand passionné de pédicycle (ou «footbike » en anglais), un nouveau sport en pleine expansion.
Dotée d’une grande roue à l’avant et d’une petite à l’arrière, et de freins, le pédicycle est plus stable, plus confortable et surtout capable d’engloutir bien plus de kilomètres qu’une trottinette classique.

La grande aventure commencera le 28 juin à Porto-Vecchio, en Corse. En effet, les six hommes s’engageront dans chaque étape de la célébrissime course cycliste 24 heures avant Alberto Contador, Mark Cavendish, Chris Froome et leurs compagnons pour bénéficier de routes dégagées.
L’idée est née en 2005, quand plusieurs amateurs de trottinette regardaient ensemble à la télé l’exploit de Josef Zimovcak, un quinquagénaire tchèque effectuant la Grande Boucle en grand bi, en dépit d’une côte fracturée, d’un humérus fendu et de meurtrissures à la tête

17 heures par jour sur les trottinettes

Depuis 2011, ils s’entraînent systématiquement pour accomplir leur rêve et parcourir, samedi 20 juillet, le dernier des quelque 3.500 km qui séparent Porto-Vecchio et l’avenue des Champs-Elysées à Paris.
«Les perdants abandonnent quand ils sont fatigués. Les vainqueurs s’arrêtent quand ils ont gagné», souligne Vaclav Liska, reprenant une formule attribuée au basketteur Michael Jordan.
Le Tour de France 2013 comprendra 21 étapes, longues de 25 à 242 km, dont six de montagne avec quatre arrivées en altitude.
«Pour les cyclistes, chaque étape équivaudra à cinq ou six, voire sept heures en selle. Nous serons, bien sûr, beaucoup moins rapides, quitte à passer sur nos trottinettes jusqu’à 17 heures par jour», explique un autre membre de l’équipe, Jan Vlasek.
«D’où notre principal souci: un manque de sommeil et un manque de temps pour récupérer», poursuit-il.
Le groupe compte sillonner l’Hexagone à une vitesse moyenne de 18 à 20 km/h. Les courses sont, quant à elles, disputées à environ 30 km/h, alors que la vitesse maximale peut même dépasser 100 km/h lors de longues descentes sans virages.
Les «trottineurs» bénéficieront des deux jours de repos prévus pour les cyclistes les 8 et 15 juillet. De même, leur tâche sera beaucoup moins rude à la veille des épreuves contre-la-montre, qui seront disputées par les cyclistes le 2 juillet (Nice – Nice, 25 km), le 10 juillet (Avranches – Mont-Saint-Michel, 33 km) et le 17 juillet (Embrun – Chorges, 32 km).
«Les cyclistes, eux, seront obligés de pédaler de toutes leurs forces tandis que pour nous, il s’agira plutôt d’une belle promenade d’une heure ou d’une heure et demi. Après, on pourra se reposer», dit Jan Vlasek.
En revanche, un gros morceau attend le groupe dans les montées. «Nous n’avons peur d’aucune étape, même si certaines suscitent plus de respect», confie-t-il, citant l’exemple de la plus longue étape (242 km), prévue pour les cyclistes le 14 juillet, entre Givors et le Mont Ventoux.
«L’étape la plus difficile sera celle de 204 km entre Bourg d’Oisans et Le Grand-Bornand (le 19 juillet pour les cyclistes)», estime Jan Vlasek, juriste.

La promotion d’un sport encore peu connu

Une équipe d’accompagnement assurera le soutien logistique avec six personnes et trois véhicules.
«Si nous réussissons à arriver jusqu’à l’Arc de Triomphe, nous l’arroserons abondamment, bien sûr. Et puis, on commencera à songer à de nouveaux défis», promet Jan Vlasek.
«Il serait intéressant d’effectuer aussi le parcours des deux autres grandes courses à l’occasion de leur centenaire: la 100e édition du Giro d’Italia aura lieu en 2017, mais un petit problème se dessine avec la Vuelta (tour d’Espagne) qui n’a derrière elle que 67 éditions. Nous serons sexagénaires, le moment venu», sourit-il.
Sur les routes de France, les six trottineurs espèrent par ailleurs promouvoir ce sport, encore peu connu.
«Le footbike est un sport libre: il n’y a pas beaucoup d’argent, il n’y a pas de stress. Les gens le font parce qu’ils veulent le faire. On se connaît tous grâce aux réseaux sociaux, nous sommes tous copains, voilà le plus beau», confie Jan Vlasek.

plus d’information sur http://www.kickfrance2013.com/fr

Vous voulez participer à l’aventure, en les soutenant financierement, en les accompagnant, ou toute autre iniative : contact@afts.fr

Manche finale de l’Eurocup 2012 – Tchéquie

Grinand Prometteur

Pour cette dernière manche de la coupe d’Europe IKSA de pédicycle, l’AFTS avait trois représentants, christophe QUINIOU (Sénior), Claude Penvern (Vétéran) et une nouvelle recrue, Aurélien GRINAND (Sénior).

Le Club de Pilsen, avait pour cette manche choisit de réutiliser le parcours de 2009 qui consistait en une série longues montées et descente avec des pourcentages n’exédant pas quelques %. Cependant la qualité du revêtement permettait aux meilleurs d’approcher les 75km/h.

après une visite organisée de la plus ancienne brasserie d’Europe (Pilsner Urquell), les échauffements ont commencés en milieu d’après midi. Les conditions météos étaient chaudes (33°C) , mais la plus grande partie de la course se faisait à l’ombre des arbres.

La première manche consistait en un contre la montre de 10,5 km en un tour. Claude bien que particulièrement performant dans les montées raides n’a pas été avantagé par ce parcours roulant. Ill a payé son poids plume et le manque de nervosité de sa kostka dans les descentes.
Christophe lui, a retrouvé ses places habituelles qu’il n’avait pas réussit à tenir lors des derniers championnats du monde. La lutte avec son rival (depuis les dolomites) andré VISNER (NED) a encore pris en intensité, la rivalité ayant été annoncée verbalement.

Aurélien, lui, pour sa première course, s’est classé en 11ième place au scratch, malgré un manque de technique flagrant et une machine qu’il n’avait jamais utilisée (kickbike race max).

Le meilleur temps a été réalisé par le grand Ladislav Provod de pilsen.

Pour le relais, qui consistait en un format de 15 minutes plus un tour, il a permis de faire deux relais par coureurs : les français terminent 7ième, les premiers étant les locaux de l’équipe de pilen emmenés par Ladislav Provod.

La journée s’est finie à proximité de la course dans un ranch, avec un repas typique des pays slaves et bien loin de ce que constitue habituellement les repas de sportifs : une tranche de viande, du pain et une bière…

Dimanche : 
Après une nuit agitée par des néerlandais sans leur nounou habituelle (thijza) dans un gymnase, l’épreuve d’endurance à commencée à 10h Précise, sur le même tracé que la veille : mais à faire 3 fois.

Profil de la course :

Rapidement le groupe de tête, compact, c’est disloqué dans la première montée de 1,4km, des petits groupes de 3, 4 personnes se sont organisés.
Mais la différence s’est faite sur la bosse de 2km à 3,5%.
Les tchèques, en l’absence des leaders habituels tels que Jasper Stringa (NED) et Kaï Immonen (FIN), ont assommés la concurrence, seuls, Martijn Tiemens (NED) et Stéphan Bouman (NED) ont réussit à se glisser dans les 10 premiers.

Chez les femmes, c’est la soeur de Rosanne Reijne(NED), Maxime qui a réalisée un doublé, ne laissant à mikaela balatkova du team eleven aucune chance.

Ladislav Provod

Aurélien finit a nouveau 11ième.

Déplacement en République Tchèque

Pour cette fin de saison, Trot’in Lyon a fait le déplacement en république Tchèque pour la dernière manche de l’année de l’Eurocup. Les deux frères Quiniou avaient en tête de chacun remporter la coupe dans leur catégorie, à savoir pupille pour Pierre-Emmanuel et cadet pour Jean-Charles.

Après un voyage en deux étapes et une halte touristique à Prague, l’arrivée à Liberec s’est faite dans la chaleur du climat continental. 35°C pas de vent. Le paysage est sigulier, des faibles vallons et quelques monts culminants à 1000m. Au sommet du plus une construction conique, c’est le Jested, que nous monterons dimanche matin. Pas commun comme format de course pour une eurocup, les tchèques ont organisés une course de côte.

Samedi

Nous trouvons enfin le circuit, merci tom-tom. C’est un tracé sur une piste qui semble vallonné. Après avoir fait un peu le tour des partcipants, nous faisons l’état de la concurrence. Déjà, pas de chance pour Jean-Charles, sont adversaire direct, florian kuppenbender (GER) est là, même si au classement il est derrière, avec la règle des 7 sur 11, si il gagne jc ne pourra pas se refaire.
Pour Pierre-Emmanuel, l’organisation locale, très légère mettra un temps considérable à définir quelle distance devra être faite. Finalement se sera un sprint de 800m.

La découverte du circuit est une surprise, long de plus de 3km, ce n’est qu’une succession de montée et de descentes techniques. Il doit y avoir en tout 300m de plat, il faut donc relancer à tout va et il est très difficile de trouver un rythme, c’est vraiment un tracé parfait pour les tchèques qui sont pour la plupart des skieurs semi-pro et qui donc retrouve ainsi leur format favori.

Dès le départ, la course prend une dimension différente des autres manches. Les rouleurs habituels sont déposés par des tchèques surpuissants et particulièrement à l’aise. Ladislav Provod (CZE) et richard Jisl (CZE), forment rapidement un couple qui prend régulièrement des roues d’avance. Jasper Stringa (NED) ne peut pas suivre le rythme et explose littéralement dans les montées à 12%. Sa trot carbone en 2×700 montre ses limites dans les virages serrés abordés à près de 50km/h. Ce sera finalement rené koenig (NED) qui sera le néerlandais le plus rapide, lui aussi sur une 2×700 mais en alu de la marque effendi.

Les conditions météorologiques ce seront dégradées tout au long de la course Nous perdront ainsi 10°C pendant la course. La pluie battante qui arrivera par la suite découragera un bon nombre de participant pour le relais. Le sprint lui, sera tout bonnement annulé.

Dimanche – course de côte

Il ne pleut pas pour ce départ, mais nous ne voyons pas l’arrivée à cause des nuages accrochés sur le Jested. Je (christophe) prendrai le départ avec les deux jeunes. Pour la première fois, nous ferons la même distance en course. Pierre-Emmanuel n’a pour l’instant jamais fait d’ascension et je suis plutot inquiet.

Le départ est ultra-rapide, et le lent défilé de la montée s’organise. Jean-charles est bien parti, bien devant l’allemand. Finallement, chacun trouve son rythme. Là encore, les différences se font moins grandes. Alors que sur le plat je dépose certaines féminines, en montée, leur vélocité fait que j’ai du mal à suivre, il faut finallement attendre 4 ou 5 km pour que j’arrive à remonter un peu.
J’arrive en 34 mn en haut, le premier à mis 23 min. Je redescends immédiatement pour accompagner les jeunes que je pense à l’agonie. Surprise, ils ne sont qu’à quelques minutes derrière moi!!!

Résultats, je termine cette eurocup à l’image de la saison, dans la deuxième moitié du tableau.
Pierre-Emmanuel finit premier de l’officieux classement des pupilles
Jean-Charles second des cadets.

Pour l’année prochaine, nous espérons avons de nouvelles recrues pour défendre les couleurs françaises et celles du trot’in lyon, non seulement pour l’eurocup, mais également pour les championnats du monde en Allemagne.

Dew

Record de l’heure sur vélodrome

Etablir des records et temps de référence n’est jamais une tâche facile, car il faut des conditions reproductible. C’est pourquoi quand la fédération Française de cyclisme a proposer à l’AFTS l’accès à un vélodrome, nous avons tout de suite dit oui.

C’est donc pendant les championnats de France de vélo couchés sur piste qu’a été établit le premier temps officiel sur l’heure en Pédicycle. Le temps n’était pas très favorable avec un vent en rafale. Seules deux personnes de l’AFTS ont tentés leur chance.

L’intérêt du vélodrome de Lyon est qu’avec 333 mètres et une piste en béton il se prête bien à la poussée. De plus la bande d’azur est assez large pour ne pas être gêné par la pente (à 41 degrés).

Résultats :

Distance parcourue en 1 heure :
Sébastien Confiant : 25 575 mètres
Christophe Quiniou : 23 677 mètres

Cette marque représente donc l’actuel record de l’heure en pédicycle : Bravo à Sébastien