Albion 2012

Emergence d’un spécialiste.

Pour cette troisième participation des « kickers » aux 24h du plateau d’Albion, 4 trottinettes étaient présentes.
C’est sous une chaleur caniculaire qu’une quarantaine de vélos couchés, vélos droits et trottinettes se sont lancés samedi 18 août
dès 10 h à l’assaut de ces 24h. Le circuit, au pied du mont Ventoux faisait 5400 m. Plein de relances, de faux plats et de virages en épingle, le tracé n’a vraiment laissé aucune place à la farniente…Bienvenu en enfer !

FREDERIC BENOIST, vainqueur de l’édition 2010 et recordman avec une marque à 406 km et qui tenait à garder son titre était l’homme à craindre tout comme Bernard Deniaud, spécialiste longue distance et vainqueur lui, de l’édition 2011.
Les 2 outsiders -nouveaux venus sur ce type d’épreuve de grand fond- Fabrice ROTA et Sébastien Confiant  comptaient bien en découdre avec les 2 cadors et marquer de leurs sueurs cette épreuve.

Mais la température extrême en cette période estivale et le parcours exigeant à souhait en ont décidé autrement.
Bernard Deniaud, épuisé par les nombreuses épreuves auxquelles il a participé depuis le printemps dernier a finalement posé « pied à terre » et n’a pu tenir le rythme sur 24h.
Sébastien Confiant, plus habitué aux courses rapides n’excédents pas les distances marathon (42 km) à subi un coup de chaud après le km 100 franchi en à peine 4h40 il est vrai. Malgré plusieurs arrêts et reprises, il restera incapable de maintenir un rythme régulier et ne tiendra pas la nuit, épuisé.
Fabrice Rota en revanche, fin gestionnaire avec un rythme inférieur à 18 km/h de moyenne, a parfaitement géré le passage de la canicule et a su aborder la nuit avec sérénité.
Quant au recordman de l’épreuve, Frederic Benoist, le manque flagrant d’entrainement l’a précipité tout comme Sébastien Confiant d’ailleurs dans un jeu de « stop and go » afin de minimiser les écarts.

Finalement, c’est Fabrice Rota qui s’est imposé avec une marque à 406,6 km (76 tours) soit 17 km/h de moyenne sur 24h.
Même si le record n’a pas été battu mais seulement égalé, la détermination de Fabrice Rota, sa parfaite gestion des arrêts (45’ pour l’arrêt le plus long !) et ses qualités athlétiques indéniables lui ont permis de « se » découvrir une nouvelle distance d’épanouissement.
Sébastien Confiant plus « lièvre que tortue » fini à la deuxième marche du podium avec 288.9 km (54 tours) parcourus et Frederic Benoist à la troisième place avec un kilométrage quasi égal. Bernard Deniaud, se contentant pour cette année de 246.1 km (46 tours).

Rendez vous pris l’année prochaine pour la revanche des titans ?

Le circuit:

Base du 2ème Régiment Etranger de Génie (2ème REG) situé à Saint Christol, sur le Plateau d’Albion. localisation